Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

QUICKLOOK - avril 2019

il y a 2 ans

Que s’est-il passé en avril ?

3,9%

S&P 500 INDEX

4,9%

EURO STOXX 50

1,9%

FTSE 100

4,4%

CAC 40

7,1%

DAX 30

2,3%

BEL 20

2,8%

FTSE MIB

3,6%

IBEX 35

1,7%

TOPIX

Grâce à la Fed - Les marchés américains sont remontés à leurs pics de l’automne dernier. Qui aurait cru à un tel renversement après le creux atteint la veille de Noël. Qu’est-ce qui a changé ? La Réserve fédérale américaine (Fed) a largement contribué à cet état d’esprit haussier. Au lieu des relèvements de taux initialement prévus, le marché estime maintenant que la Fed pourrait tout aussi bien baisser ses taux d’intérêt cette année. Or, c’est exactement ce genre de discours accommodant que les marchés actions veulent entendre.

Pieds et poings liés par les tarifs douaniers - Les résultats de Harley Davidson ont été durement touchés au premier trimestre, un revers que l’« aigle de Milwaukee » a directement mis sur le compte des droits à l’importation appliqués par l’Union européenne (UE). Après une année dominée par les droits de douane que les États-Unis ont imposés à leurs principaux partenaires commerciaux, nous constatons tout à coup que les sanctions fonctionnent dans les deux sens. En juin dernier, l’UE a relevé ses droits de douane sur un ensemble de marchandises importées, après la décision américaine d’imposer des taxes sur les importations d’acier et d’aluminium. Le président Trump, indigné, a tweeté que cette situation était « très injuste pour les États-Unis ».

Le smartphone à écran pliable - Le lancement aux États-Unis du téléphone Galaxy Fold de Samsung a été retardé. Les essais ont fait apparaître des problèmes avec l’écran pliable, notamment des fissures et des bosses. Les smartphones pliables passent pour être le prochain produit « indispensable ». Mais après les cas d’explosion du Galaxy Note 7 et compte tenu de son prix de près de 2 000 USD, Samsung ne peut pas se permettre d’approximation dans le lancement de ce produit. Pendant ce temps, les projets d’Apple prennent plus de temps à arriver à maturité et il est peu probable qu’un iPhone pliable apparaisse avant 2020.

 

DERNIÈRES

Publications

L’e-commerce pèse plus de 7 % des ventes...

Article | Les Echos | 11/05/2022

Les gains enregistrés au plus fort de la crise du Covid ont été conservés.Avec un taux de croissance de 15 %, les ventes en ligne retrouvent le rythme de progression de 2019.

Close Look : Démondialisation - quelles...

Article | Actualités | 06/05/2022

La fin d'une époque est annoncée, et il semble que la tendance de la mondialisation des échanges commerciaux s'inverse. Les récents événements géopolitiques, ainsi que la pandémie de Covid-19, ont rompu les réseaux de production et d'approvisionnement soigneusement tissés à travers le monde. 

The Monthly Review : Les “stories” du mois...

Article | Actualités | 06/05/2022

Elon Musk, l'homme le plus riche du monde, a concrétisé sa proposition d'achat de 44 milliards de dollars sur le réseau social Twitter. L'opération, qui comprend plus de 20 milliards de dollars de liquidités, devient la plus importante prise de contrôle par endettement de l'histoire.

Les dix questions que pose la remontée des taux

Article | Les Echos | 14/04/2022

Aux Etats-Unis, le taux à 10 ans est passé en quelques semaines de 1,50 % à 2,70 %. Une flambée alimentée par l'inflation et les perspectives de resserrement de la politique monétaire. Les conséquences de cette remontée abrupte dépassent largement le marché de la dette américaine. Et suscitent de nombreuses interrogations.

L’inflation intégrée

La Réserve fédérale américaine (Fed) a beaucoup utilisé le terme « transitoire » pour décrire l’inflation l’année dernière, avant de l’abandonner. Cette année, la plus grande préoccupation pourrait être l’inflation dite « intégrée ».

Comment les Bourses ont digéré les crises...

Article | Les Echos | 02/03/2022

Annexion de la Crimée en 2014, invasion de l'Irak, attaques terroristes du 11 septembre 2001 ou encore Guerre du Golfe : les marchés financiers ont traversé de nombreuses crises géopolitiques ces dernières années. Des épisodes de tension qui ont certes pesé sur les cours, mais jamais de manière durable.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus