Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Juin 2018 - Le luxe se renforce au sein du CAC40

il y a 3 ans

Le CAC 40, l’indice de référence de la Bourse de Paris a fêté ses 30 ans le 31 décembre 2017. Chaque trimestre, le comité scientifique des indices d’Euronext (dont fait partie le CAC 40) effectue une revue des indices et décide des éventuelles entrées/ sorties. 

Le 18 juin, Hermès international a fait son entrée dans l’indice phare de la Bourse de Paris. C’est le cimentier franco-suisse Lafarge Holcim qui cède sa place au groupe de luxe français. 

Cela étant, l’entrée du groupe Hermès renforce la présence du secteur du luxe déjà bien représenté dans l’indice CAC 40. Avec une action qui a pris 27 % depuis le début de l’année, le groupe affiche une capitalisation à plus de 59 milliards d’euros. Cette introduction en bourse démontre la bonne tenue du marché de luxe français marqué par une croissance régulière et robuste.

La maison du faubourg Saint Honoré rejoint d’autres grands noms du luxe, comme Kering, l’Oréal ou encore LVMH. Certains vont même jusqu’à dire que les « KHOL1» peuvent clairement rivaliser avec les GAFA2.

La maison des célèbres carrés peut se prévaloir d’une histoire de près de 3 chiffres (180 ans), contre 14 ans pour Facebook et un peu plus de 20 ans pour Google.

La prédominance du luxe est une spécificité française, puisque le luxe ne représente que 2,7 % de la pondération de l’indice européen Stoxx 600 par exemple contre plus de 20 % dans le CAC 40. Le luxe français semble être porté par deux tendances fortes : l’apparition d’une classe moyenne des pays émergents très consommatrice de produits haut de gamme ; mais aussi par le retour de la croissance en Europe notamment.

1 "KHOL", une formule trouvée par AlphaValue pour désigner Kering, Her-mès, L'Oréal et LVMH, symboles du luxe français.  
2 GAFA est un acronyme désignant les quatre géants américains de l’Internet fixe et mobile que sont Google, Apple, Facebook et Amazon.  

L'Oréal se donne dix ans pour verdir ses produits

Article | Les Echos | 13/07/2021

Le géant mondial des cosmétiques va s'appuyer sur les « Green Sciences » pour que d'ici à 2030, 95 % des ingrédients de ses formules soient issus de sources végétales ou renouvelables. Un process par étapes qui va lui permettre d'imiter la nature, sans piller la planète.

Matières premières : le supercycle divise les...

Article | Les Echos | 22/06/2021

Le débat fait rage parmi les spécialistes des matières premières ! La remontée spectaculaire des cours après la pandémie correspond-elle à l'entrée dans un nouveau supercycle, c'est-à-dire une hausse des prix de l'énergie, des métaux et des produits agricoles destinée à durer au moins une dizaine d'années ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus