Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

QUICKLOOK - Janvier 2018?

il y a 3 ans

Que s'est-il passé en Janvier?

Selon l’adage "As January Goes, So Goes the Year ", janvier serait un
indicateur de l’année à venir sur les marchés.
Il se trouve que le mois a bien commencé. Le S&P500 a gagné 5,6%. Encore un record (le 12ème) ! Mais l’engouement s’est calmé la fin du mois, la hausse des taux d'intérêt a inquiété les marchés qui a commencé à chuter. En Europe, Milan (FTSE MIB) a gagné 7,6%. Madrid et Paris n'étaient pas loin derrière (IBEX35 4,1%, CAC40 3,2%). Francfort (DAX30) 2,1%. Seule ombre au tableau avec Londres (FTSE100), qui a chuté 2,0% : #Brexit.

Une croissance qui croît - Les chiffres ont parlé, la croissance en zone euro a progressé de 2,5% en 2017. Plus forte progression en dix ans. La Banque centrale européenne (BCE) a revu son estimation à la hausse de 1,8% à 2,3%. Le Fonds monétaire international (FMI) pense que l'économie mondiale s'améliore également et table sur une croissance de 3,9% en 2018.

Die Große Koalition - En Allemagne, quatre mois après les élections, Angela Merkel semblerait être (enfin) en mesure de former un nouveau gouvernement. Les dirigeants des plus grands partis (CDU / CSU et le SPD) ont mis de côté leurs divergences sur les réfugiés pour convenir d'une grande coalition : die GroKo. Mais (car il en un) la composition n’est toujours pas connue. Pendant ce temps, le président français Emmanuel Macron se positionne au coeur de l’Europe.

La douleur du dollar - Le dollar américain a continué sa dégringolade malgré le soutien du président Trump pour une monnaie plus forte. L'euro a gagné 3,3% par rapport au dollar au cours du mois et la livre sterling a grimpé à des niveaux jamais vus depuis le référendum sur le Brexit. Mais pourquoi le dollar chute ? Certains experts accusent la réforme fiscale qui pourrait alourdir le déficit de 1000 milliards de dollars. Pas si gagnant-gagnant que ça…

 

L'Oréal se donne dix ans pour verdir ses produits

Article | Les Echos | 13/07/2021

Le géant mondial des cosmétiques va s'appuyer sur les « Green Sciences » pour que d'ici à 2030, 95 % des ingrédients de ses formules soient issus de sources végétales ou renouvelables. Un process par étapes qui va lui permettre d'imiter la nature, sans piller la planète.

Matières premières : le supercycle divise les...

Article | Les Echos | 22/06/2021

Le débat fait rage parmi les spécialistes des matières premières ! La remontée spectaculaire des cours après la pandémie correspond-elle à l'entrée dans un nouveau supercycle, c'est-à-dire une hausse des prix de l'énergie, des métaux et des produits agricoles destinée à durer au moins une dizaine d'années ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus