Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

QUICKLOOK - avril 2019

il y a 4 ans

Que s’est-il passé en avril ?

3,9%

S&P 500 INDEX

4,9%

EURO STOXX 50

1,9%

FTSE 100

4,4%

CAC 40

7,1%

DAX 30

2,3%

BEL 20

2,8%

FTSE MIB

3,6%

IBEX 35

1,7%

TOPIX

Grâce à la Fed - Les marchés américains sont remontés à leurs pics de l’automne dernier. Qui aurait cru à un tel renversement après le creux atteint la veille de Noël. Qu’est-ce qui a changé ? La Réserve fédérale américaine (Fed) a largement contribué à cet état d’esprit haussier. Au lieu des relèvements de taux initialement prévus, le marché estime maintenant que la Fed pourrait tout aussi bien baisser ses taux d’intérêt cette année. Or, c’est exactement ce genre de discours accommodant que les marchés actions veulent entendre.

Pieds et poings liés par les tarifs douaniers - Les résultats de Harley Davidson ont été durement touchés au premier trimestre, un revers que l’« aigle de Milwaukee » a directement mis sur le compte des droits à l’importation appliqués par l’Union européenne (UE). Après une année dominée par les droits de douane que les États-Unis ont imposés à leurs principaux partenaires commerciaux, nous constatons tout à coup que les sanctions fonctionnent dans les deux sens. En juin dernier, l’UE a relevé ses droits de douane sur un ensemble de marchandises importées, après la décision américaine d’imposer des taxes sur les importations d’acier et d’aluminium. Le président Trump, indigné, a tweeté que cette situation était « très injuste pour les États-Unis ».

Le smartphone à écran pliable - Le lancement aux États-Unis du téléphone Galaxy Fold de Samsung a été retardé. Les essais ont fait apparaître des problèmes avec l’écran pliable, notamment des fissures et des bosses. Les smartphones pliables passent pour être le prochain produit « indispensable ». Mais après les cas d’explosion du Galaxy Note 7 et compte tenu de son prix de près de 2 000 USD, Samsung ne peut pas se permettre d’approximation dans le lancement de ce produit. Pendant ce temps, les projets d’Apple prennent plus de temps à arriver à maturité et il est peu probable qu’un iPhone pliable apparaisse avant 2020.

 

DERNIÈRES

Publications

Close Look : Marchés de l’énergie : quels sont les...

Alors que les températures estivales montaient en flèche dans l’hémisphère nord, le secrétaire général des Nations Unies a affirmé que le monde était entré dans l’« ère de l’ébullition mondiale ». L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a déclaré en juin que la consommation de pétrole avait atteint 103 millions de barils par jour (mb/j); soit le chiffre le plus élevé jamais enregistré, rappelant ainsi que l’énergie était nécessaire pour la climatisation et le chauffage. 

The Monthly Review : Les “stories” du mois d'...

Le projet de loi sur l’énergie propre du président Biden, connu sous le nom de Loi sur la réduction de l’inflation (Inflation Reduction Act), a fêté son premier anniversaire. La législation, qui prévoit jusqu’à 369 milliards de dollars US d’allégements fiscaux et de subventions, a propulsé les États-Unis au rang de chef de file mondial des technologies vertes, en plus de faire progresser ses objectifs de zéro émission nette d’ici 2050.

Close Look : Puces électroniques avancées : quel...

Article | Actualités | 03/08/2023

Les « Magnificent Seven » de la big tech continuent de dominer l'indice S&P 500. Apple, Microsoft, Alphabet, Amazon, Nvidia, Tesla et Meta représentent désormais environ 30 % de l'indice. Le plus performant d'entre eux a été Nvidia, le fabricant de superpuces, dont le cours de l'action a plus que triplé depuis le début de l'année.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus