Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Voiture électrique : les ventes ont bondi en Europe l'an dernier

il y a 10 jours
Il s'est vendu 1,2 million de voitures 100 % électriques et 1 million d'hybrides rechargeables en Europe de l'Ouest en 2021, soit quelque 64 % de plus qu'en 2020.La croissance spectaculaire du marché pourrait toutefois se ralentir cette année.

2020 avait été l'année du grand décollage de la voiture électrique en Europe. 2021 a confirmé la percée de la batterie sur le Vieux Continent. Selon les toutes premières estimations de l'analyste berlinois Matthias Schmidt, il s'est vendu au total 1,2 million de véhicules 100 % électriques en Europe de l'Ouest l'an dernier. Une progression impressionnante de 64 % par rapport à 2020, année qui elle-même avait enregistré un bond de 144 % par rapport à 2019.

En comptant les hybrides rechargeables (1 million en 2021), le marché de l'électrique a même atteint 2,2 millions d'unités, soit 20,9 % des ventes de voitures neuves en Europe l'an dernier. Une voiture sur cinq.

Les voitures 100 % électriques ont, elles, représenté 11,2 % des ventes sur les 18 premiers marchés ouest européens en 2021, contre 6,7 % en 2020. Cette moyenne annuelle masque en outre une augmentation régulière tout au long de l'année dernière. « Au dernier trimestre, la proportion de BEV [battery electric vehicles 100 % électriques, NDLR] était de 17 %. En décembre, elle a même atteint 20 % ! » relève Matthias Schmidt.

Subventions étatiques généreuses

Stimulées par l'offre croissante de modèles, les ventes ont aussi été dopées par des subventions étatiques généreuses sur plusieurs marchés - ce qui a permis de compenser le surcoût toujours élevé des voitures électriques par rapport à leur équivalent thermique. C'est le cas en Norvège, où la pénétration des BEV atteint désormais 65 % grâce au soutien massif de l'Etat, mais aussi en Allemagne, premier marché européen du BEV (13,6 %), au Royaume-Uni (11,6 %) ou en France (9,8 %).

Seul pays où les ventes ont reculé (-12,5 %), les Pays-Bas. « La suppression à venir d'avantages fiscaux pour les entreprises y avait dopé les ventes les années précédentes, et les particuliers y ont attendu la mise en place d'une nouvelle subvention début 2022 », explique Matthias Schmidt. La pénétration des BEV y est toutefois restée proche de 20 %.

Il n'est pas sûr cependant que le boom de l'électrique se poursuivre à un tel rythme. Sans même parler des freins structurels à l'achat de voitures à batterie (surcoût, infrastructure de recharge insuffisante), il ne faut pas oublier que, après une année 2020 marquée par la crise sanitaire, 2021 s'est à nouveau révélée une année atypique.

La pénurie de semi-conducteurs, qui a paralysé certaines lignes de production automobiles, a de fait lourdement pénalisé le marché. Le cabinet LMC Automotive estime que les ventes européennes de voitures neuves sont tombées à 10,6 millions d'unités, contre 14,3 millions entre 2017 et 2019.

Eviter les amendes

De quoi relativiser la pénétration de l'électrique l'an dernier. « Rapportée à une année 'normale', elle ressortirait plutôt à 8,4 % », relativise Matthias Schmidt.

Par ailleurs, la pénurie a conduit les constructeurs à allouer les puces disponibles en priorité aux véhicules les plus rentables, qui sont souvent les plus gros et les plus polluants. « En conséquence, ils ont dû compenser et pousser également les voitures à batteries, pour éviter d'avoir à payer des amendes à Bruxelles sur leurs émissions de CO2 », poursuit l'analyste.

La progression pourrait donc ralentir cette année. Matthias Schmidt estime qu'avec le retour du marché à la normale espéré sur la seconde moitié de l'année, les ventes de voitures thermiques moins polluantes reprendront. Il prévoit en conséquence que la part des BEV ne grimpera qu'à 12,6 % du marché en 2022, avec des ventes à 1,54 million d'unités en 2022, en hausse de 29 % par rapport à 2021. Une croissance dont on se contenterait sur bien des marchés.Ces trois nouveaux modèles qui pourraient changer la donne

Author : ANNE FEITZ

©Les Echos 2022


 

voiture electrique infographic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus