Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Le rouge à lèvres, champion des ventes de cosmétiques

il y a un mois
Au premier semestre 2022, la vente de produits de beauté en France a progressé de 5,8 %. A l'exportation, notamment vers les Etats-Unis et la Chine, le secteur s'annonce aussi dynamique qu'en 2021.

Bas les masques ! La fin des restrictions liées à la crise sanitaire a poussé les consommateurs français à se parfumer, à se maquiller et à prendre soin d'eux. Le marché des cosmétiques a progressé de 5,8 % au premier semestre.

Parmi les catégories de produits les plus performants, il y a les parfums qui se relèvent de 23 % et le maquillage, +16 %, selon les données du cabinet NPD. Le champion de cette dernière catégorie est assurément le rouge à lèvres à la croissance spectaculaire : en parfumerie, ses ventes ont presque doublé, en hausse de 90 % au premier semestre. Toute distribution confondue, la progression reste de 57,3 %.

« Les Français ont eu envie de se faire plaisir avec la fin du masque et l'arrivée de l'été, avec l'achat de produits plaisir comme les parfums et les rouges à lèvres qui affichent des croissances historiques », explique Emmanuel Guichard, délégué général de la Fédération des entreprises de beauté (Febea), organisme qui rassemble 350 entreprises du secteur.

La crise sanitaire avait fait perdre de son éclat au marché de la beauté en France. Tous circuits de distribution confondus, les ventes de maquillage dans l'Hexagone étaient l'an passé en légère hausse (+4,3 %) par rapport à 2020 à 750 millions d'euros mais en nette baisse (-19 %) par rapport à 2019, année de référence d'avant-pandémie.

Les consommateurs font leur retour en boutiques

Le maquillage est en train de retrouver son niveau d'avant-crise avec un chiffre d'affaires du maquillage au premier semestre qui atteint 409 millions d'euros. Certains experts estiment que le marché du maquillage en France pourrait même atteindre d'ici à la fin 2022, 820 millions d'euros. Globalement, malgré un contexte inflationniste, les consommateurs « de beauté » ont fait en France leur grand retour en magasins au premier semestre « avec de très bonnes performances en parfumerie où les ventes sont en hausse de 27 % par rapport à la même période l'année dernière », précise Emmanuel Guichard. En grande distribution, le marché demeure en revanche atone.

Si la cosmétique tricolore a repris des couleurs sur son marché intérieur, il confirme à l'exportation la belle année de 2021 où il était déjà apparu comme un coin de ciel bleu dans la balance commerciale française. « Sur les cinq premiers mois de l'année, les exportations françaises de produits cosmétiques enregistrent une augmentation de 19 %. « L'année 2022 devrait confirmer la forte dynamique exportatrice du secteur qui table sur un chiffre d'affaires de près de 20 milliards d'euros à l'étranger », soulignait début août la Febea. « Les parfums et les rouges à lèvres sont les champions des exportations françaises de cosmétiques », se réjouit Emmanuel Guichard.

Un rouge à lèvres sur trois exporté en Chine

Le marché des cosmétiques a connu des taux de croissance records aux Etats-Unis (en hausse de +32 % à 2 milliards d'euros d'export) et en Europe (avec l'Allemagne en progression de +32 %). Les bonnes performances s'accumulent alors que les exportations de cosmétiques avaient connu en 2021, une année historique tournant la page du trou d'air de 2020 (-11,8 %) « L'export des produits cosmétiques français connaît une très belle reprise à l'image du tourisme en France cet été », estime Emmanuel Guichard.

En 2021, la France exportait un rouge à lèvres sur trois vers la Chine. Au premier semestre 2022, le rouge à lèvres caracole toujours en tête des best-sellers les plus exportés vers ce pays dans un contexte pourtant fortement défavorable avec la politique zéro Covid et des restrictions strictes paralysant de très nombreuses grandes villes du pays. Les Chinoises ont continué à rêver aux rouges à lèvres venus de France et à les acheter ou commander en ligne. Aux Etats-Unis, premier marché d'exportation des cosmétiques tricolores (au premier semestre), ce sont les parfums qui arrivent en tête ; suivis du maquillage pour les yeux.

AUTHOR : Les Echos

© Les Echos 2022

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus