Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Cocorico !

il y a 2 mois

Il y a quelque chose de rassurant à lire les derniers chiffres relatifs à l’économie française.

1. L’Insee a revu légèrement à la hausse ses prévisions de croissance pour les 6 premiers mois de l’année avec un acquis aux alentours de 1,1 % à fin juin.

Les mesures prises pour répondre à la crise des Gilets jaunes se révèleraient opportunes pour compenser les effets du ralentissement de l’économie mondiale.

En effet, la demande intérieure française est en amélioration et logiquement, la consommation devrait marquer des signes de reprise après la stagnation observée sur la fin de l’année 2018.

Dans plusieurs pays, le recours au soutien budgétaire a, lui aussi, permis de « doper » l’économie.

En Italie, il s’agit de la mise en place du revenu universel tandis qu’en Allemagne, c’est davantage la hausse des allocations familiales, et les allègements d’impôts qui ont été mis en œuvre.

L’Espagne suit le mouvement avec une hausse de plus de 20 % du salaire minimum.

2. Il existe un autre sujet de satisfaction : ce sont les bons résultats des grandes entreprises françaises. Elles n’ont jamais été aussi généreuses avec leurs actionnaires de- puis 10 ans, cela représente une hausse de 12 % sur un an et de 62 % par rapport au plus bas de 2009. (source Vernimmen.net)

L’ensemble des sociétés du CAC 40 ont versé un dividende à leurs actionnaires en 2019 et c’est assez rare pour être souligné.

3. Enfin, il faut aussi souligner l’importance prise par les questions liées à la bonne gouvernance au sein des entreprises de l’hexagone. Selon la dernière étude* du cabinet VcomV sur le mode de communication des grands patrons du CAC 40, « les entreprises ont désormais l’obligation absolue d’avoir une conscience sociale et sociétale. Le temps où l’on évaluait un PDG sur sa seule performance financière est révolu. »

La notion de « capitalisme responsable » résume assez bien cette évolution grandissante des attentes des actionnaires, des collaborateurs mais aussi et surtout des clients. CQFD

*Recueil de la perception de 180 journalistes économiques français et anglo-saxons sur la capacité des grands patrons à délivrer une vision stratégique, et à incarner l’entreprise.


L’équipe de gestion
Achevé de rédiger le 21 mars 2019

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus