Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

En savoir plus sur le projet Belt et Road

il y a un an

Lancé en 2013 par les autorités chinoises, le projet « nouvelle route de la soie » ou « La ceinture et la route » est à la fois un ensemble de liaisons maritimes et de voies ferroviaires entre la Chine et l'Europe, passant par le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne, l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni. La genèse de ce projet est avant tout liée aux besoins des autorités chinoises de développer les infrastructures.

Avec le temps, ce projet a évolué à la fois en termes d’expansion géographique et sectorielle. Il dépasse le cadre de l’Eurasie et concerne potentiellement tous les continents.
Outre les projets liés à la construction d’infrastructures, Pékin milite pour une nouvelle forme de collaboration au niveau des normes, des réseaux et des connectivités.

Ce projet devient dès lors un puissant outil de communication, il permet à la Chine « d’internationaliser ses priorités nationales ». Il illustre la volonté de construire un système économique et une gouvernance alternative à ceux des pays occidentaux.

En Europe, cette initiative rencontre un écho favorable dans certains pays comme la Hongrie, la Roumanie ou la Grèce. Ces derniers n’ont pas hésité à signer l’accord cadre proposé par Pékin.

La France, comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou l’Allemagne se montrent plus réservés. Le chef de l’Etat français l’a d’ailleurs qualifié de « vision de la mondialisation » à caractère « hégémonique » lors de la 26ème conférence des Ambassadeurs et Ambassadrice.
Il y a fort à parier que la Chine cherche à polariser les relations inter- nationales entre deux pôles distincts, elle et les Etats-Unis.
Les autres pays pourraient, à terme, avoir à choisir entre ces deux pôles et ainsi avoir accès à leurs réseaux au sens large. La France, comme l’Union Européenne, ont bien compris l’ampleur et les enjeux de ce projet stratégique pour la Chine dans les années à venir.

A suivre…

Pour en savoir plus, https://www.ifri.org/

Achevé de rédiger le 17 octobre 2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus