Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The monthly review les stories du mois de janvier 2020

il y a 9 mois

QUICK LOOK
LES MARCHÉS

-0,2%

S&P 500

-2,8%

EURO STOXX 50

-3,4%

FTSE 100

-2,9%

CAC 40

-2,0%

DAX 30

-1,2%

BEL 20

-1,1%

FTSE MIB

-1,9%

IBEX 35

-2,1%

TOPIX
   
        Source: Bloomberg 31.01.2020

Les taxes vertes

Le changement climatique figurait en tête de l’ordre du jour du Forum de Davos. Les dirigeants mondiaux et les chefs d’entreprise présents ont été rejoints sur scène par de jeunes activistes. Il est prévu que la taxe carbone soit fortement augmentée pour éviter de franchir le seuil critique des 2 degrés de réchauffement climatique. La taxe carbone pourrait atteindre 4 000 milliards de dollars US. C’est un coup énorme qui serait porté aux entreprises du monde entier, dans la mesure où seul un cinquième des émissions de carbone est actuellement soumis à cette taxe. De son côté, le président Trump, qui a par le passé qualifié le changement climatique de canular, a apporté son soutien à l’initiative mondiale en vue de planter 1 000 milliards d’arbres.

Première phase terminée

Un accord commercial entre les États-Unis et la Chine a été conclu au grand soulagement des marchés financiers. Comment se présente l’accord ? La Chine a accepté d’acheter pour 200 milliards de dollars US supplémentaires de produits américains. Sont concernés les produits agricoles, les biens manufacturés ainsi que l’énergie. Les banques américaines auront accès au vaste marché chinois des services financiers, y compris les cartes de crédit. Les droits de douane imposés aux importations en provenance de Chine l’année dernière seront progressivement baissés, même si la majorité restera en place. Le président a rapidement pris pour cible l’Union européenne (UE), affirmant qu’elle est « plus dure que la Chine ».

Le Brexit vient d’avoir lieu !

Après trois ans de débat, le Brexit Day est enfin arrivé et le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne. La partie est-elle terminée ? Loin de là. Les négociations commerciales débutent en mars et devraient s’étendre au-delà de l’échéance de la fin d’année. Le Royaume-Uni est impatient de décider de ses propres réglementations. L’UE veut des conditions de concurrence équitables. Les premières discussions pourraient se concentrer sur les services financiers, la liberté de mouvement et la pêche. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a beau avoir décrété que le mot « Brexit » était tabou, nous n’avons pas fini d’en entendre parler. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus