Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les “stories” du mois de décembre

il y a 24 jours
Embouteillage de pétroliers

Embouteillage de pétroliers

L'Union européenne a annoncé le plafonnement du prix du baril à 60 dollars sur les exportations de pétrole russe. L'accord interdit l'assurance de tous les pétroliers des pays du G7 transportant du pétrole à un prix plus élevé, obligeant des dizaines de pétroliers à faire la queue à l'embouchure de la mer Noire. Malgré des problèmes d'approvisionnement évidents, le prix du pétrole a touché son niveau le plus bas de l'année, avant de revenir au-dessus de 80 dollars le baril alors que la Chine annonçait le déverrouillage des restrictions Covid. Pendant ce temps, alors que les majors pétrolières enregistraient des bénéfices records, la valeur d'ExxonMobil a dépassé Tesla pour la première fois depuis 2020.

Déverrouillage en Chine

Déverrouillage en Chine

La politique stricte du zéro Covid de la Chine a été abandonnée après de nombreuses manifestations. Le déverrouillage a été bien accueilli, après des mois de restrictions qui ont freiné l'économie chinoise et influencé négativement la demande mondiale. Le risque demeure que le coronavirus puisse se propager sans contrôle parmi une population largement non vaccinée, certains modèles prédisant jusqu'à 1 million de décès. La Chine a ajusté sa classification des décès de Covid en réponse. Un rebond de la croissance et un assouplissement des chaînes d'approvisionnement mondiales devraient suivre, même si peu de prévisions font état de ce résultat positif avant l'été prochain.

Atout majeur de la récession

Atout majeur de la récession

Sur les marchés, la plus forte inversion de la courbe des rendements des bons du Trésor américain depuis plus de quarante ans n’a pas fini de faire parler. Mais qu'est-ce que cela signifie ? En termes simples, les obligations à court terme indiquent des hausses de taux d'intérêt, tandis que les obligations à long terme prédisent une croissance plus lente à l'avenir. C'est un bon reflet du discours récent de la Réserve fédérale américaine (Fed). Celle-ci a promis de chasser l'inflation du système avec des taux plus élevés, même au prix de difficultés économiques. La signification d’une courbe de rendement inversée pourrait être que la récession s’avère plus forte que l'inflation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus