Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Mobiliser l'épargne des femmes, le nouveau défi du secteur financier

il y a 21 jours
Les femmes détiennent 40 % de la richesse mondiale mais investissent peu leur épargne dans l'économie. La manne à leur disposition pourrait encore croître avec l'évolution de la démographie. Mais les réponses spécifiques de la finance se font encore rares.
Les femmes détiennent 40 % de la richesse mondiale mais investissent peu leur épargne dans l'économie. La manne à leur disposition pourrait encore croître avec l'évolution de la démographie. Mais les réponses spécifiques de la finance se font encore rares.

C'est la nouvelle frontière que la finance aimerait faire tomber. « D'après une étude de Credit Suisse, les femmes disposent de 40 % de la richesse mondiale mais n'investissent que 5 % de leur épargne dans l'économie », déclare Paloma Castro Martínez, cofondatrice de WeInvest, une plateforme qui se donne pour but d'aider à « mobiliser l'épargne des femmes ».

Le sujet est d'autant plus brûlant que l'argent géré par les femmes va considérablement augmenter dans les années à venir. D'ici à 2030, aux Etats-Unis, les femmes vont détenir la majorité des richesses accumulées par la génération des baby-boomers, soit 30.000 milliards de dollars, selon une étude de McKinsey. Un développement qui s'explique d'abord par la démographie : elles se sont mariées plus jeunes que les hommes et leur espérance de vie est plus élevée.

Ce basculement a d'ailleurs d'ores et déjà commencé. « Nous rencontrons beaucoup de femmes seules qui, soit ont hérité de leur mari, soit se sont séparées, mais qui sont démunie face à la gestion de l'épargne, assure Maxime Marcon, directeur commercial chez MeilleurPlacement. Il faut tout reprendre avec elle, l'inventaire du patrimoine et son explication. Puis apporter le conseil adéquat à leurs attentes. »

Question de survie

Pour McKinsey, parvenir à répondre aux attentes de cette clientèle nouvelle est même une question de survie pour les spécialistes de la gestion de patrimoine. « Attirer et fidéliser une clientèle féminine sera un impératif de croissance essentiel pour les sociétés de gestion de patrimoine », préviennent les consultants.

Pour autant, les initiatives sur le sujet sont encore rares. « Difficile de tenir un discours spécifique sur les femmes, glisse un spécialiste de la gestion de patrimoine. La ligne entre le développement de produits adéquats et le cliché sexiste est ténue. »

Reste que de nombreuses études documentent les différences entre les hommes et les femmes dans la gestion financière. Lorsqu'elles investissent, ces dernières privilégient le temps longs au rendement élevé, ont plus d'aversion pour le risque et s'orientent plus généralement vers de l'épargne non financière (la pierre notamment). Des pratiques qui s'avèrent d'ailleurs souvent vertueuses : en 2020, les fonds gérés par des femmes ont surperformé, selon une étude de la banque américaine Goldman Sachs.

« ESG + F »

Cependant, dans un monde où le conseil financier s'est toujours basé sur les attentes des hommes, qui gèrent encore majoritairement le budget des ménages, les institutions financières peinent à répondre à ces attentes spécifiques. C'est notamment pour répondre à cette difficulté que la plateforme WeInvest sera lancée en septembre. « Notre objectif est d'aider les femmes elles-mêmes, mais également les institutions financières pour qu'elles parviennent à mieux répondre aux attentes de ce public », assure Paloma Castro Martínez.

Outre un réseau social et un média d'information financière à l'intention des femmes, WeInvest veut mettre à disposition des acteurs de la finance un système de notation financière, comme celle de Fitch ou de Moody's, basée sur les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) + F, la dernière lettre devant justement répondre aux aspirations spécifiques des femmes.

AUTHOR : GABRIEL NEDELEC

©Les Echos 2021

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus