Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Janvier 2016 - Des tensions sur le plan monétaire

il y a 3 ans

Le feuilleton monétaire continue !

2015 a été marquée par un véritable feuilleton moné-taire. La Réserve Fédérale Américaine a longtemps soutenu qu’elle augmenterait ses taux au printemps, puis à l’automne. C’est finalement le 16 décembre 2015 que Janet Yellen, la présidente de la Fed, a décidé de relever d’un quart de point son taux directeur.

Cette action marque une nouvelle ère monétaire mar-quée par le début de la divergence des politiques monétaires entre les Etats-Unis et la zone euro.

Pied sur le frein aux Etats-Unis et poursuite du programme de rachats en Europe. Ce scénario suscite le débat, même si ce phénomène est avant tout le reflet des écarts de performance économique.

Ce contexte particulier rend les placements outre-Atlantique plus rémunérateurs et pourrait provoquer une nouvelle hausse du dollar face aux autres devises.

Pour 2016 cela augure, probablement une forte variabi-lité des taux de change, aussi bien sur les monnaies fortes que sur les devises émergentes.

Pétrole, Pétrole !

Depuis 18 mois, le cours du baril de brent ne cesse de baisser. Il flirte avec son plus bas depuis 2008 ; entrainant dans son sillage des scénarios multiples sur les conséquences positives ou négatives de cet évè-nement.

Ce n’est pas encore la panique, mais cette baisse provoque de fortes tensions sur les marchés financiers.

Si cette chute réjouit les automobilistes que nous sommes, elle met à rude épreuve les entreprises du secteur pétrolier, qui ne sont plus aussi rentables avec de tels prix du brut. Les faillites se multiplient, notam-ment aux Etats-Unis où l’exploitation de pétrole de schiste s’était fortement développée ces dernières années, permettant une augmentation de 50 % de la production américaine en 4 ans.

Le risque se concentre d'une part sur les investisseurs qui ont financé ces producteurs sans prendre de pré-cautions, d'autre part sur le marché de la dette spécu-lative qui ne peut faire face aux demandes de ses clients, et enfin sur les pays qui vivent de la rente pétrolière.
Une chose est sûre, prévoir le prix des hydrocarbures est devenu un exercice très périlleux et il vaut mieux laisser passer l’orage avant de s’y intéresser à nouveau.

The Monthly Review : Les « stories » de septembre

Article | Billets des gérants | 16/10/2019

BAISSE DES TAUX - QUELLES RÉPERCUSSIONS ?

The Monthly Review : Les « stories » de septembre

Article | Billets des gérants | 16/10/2019

 SEPTEMBRE -  Que s'est-il passé ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus